Tchad: le ministre des affaires étrangères au centre d’un scandal de viol

Salahadine Moussa Faki

Il s’appel Salahadine Moussa Faki Mahamat, fils du ministre des affaires étrangère Moussa Faki Mahamat et ancien premier ministre. Ils est l’un des accusés ayant participer à l’enlèvement, sequestration et viol de la jeune lycéenne Zouhoura.

Le 08 février 2016, le jeune hommes avec six (6) autres acolytes proche du regime dont deux fils des généraux de l’armée proche de Deby ont procédé au viol collectif d’une jeune lycéenne de 17 ans. Se croyant au dessus de la loi, les ravisseurs ont filmé leur forfaiture et diffusé sur les réseaux sociaux. La video c’est propagé comme une trainee de poudre.

Le ministre éclaboussé par le scandal de son fils, rend une visite nocturne à la famille de victime. Entre temps, les informations concordantes attestent la fuite de son fils en France. Le 14 février, la tension grimpe d’un cran obligeant la police à réagir.  Conduite par le ministre de la sécurité publique Ahmat Bachir à la police judiciaire, celui-ci força la victime d’innocenter le fils du ministre et l’annulation d’une manifestation prévu pour son soutien en direct à la television nationale.

Face à la colère qu’a suscitée la video, Idriss Deby sort de son mutisme et appel au clame. La population ne décolère  pas. Ils réclament que justice soit faite. Ainsi le procureur general de la cours d’appel fait un communiqué de presse diffusée à la television nationale  dans le quel annonce l’arrestation de cinq (5) violeur accusés dont Salahadine Moussa Faki, fils du ministre des affaires étrangère et quatre(4) autres recherchés.

Lire==> Tchad : la bavure policière n’a pas de limite

La question qui se pose; si le fils du ministre Moussa Faki est innocenté par la police, pourquoi encore l’arrêté sur le  même dossier d’accusation? Son père aurait-il cherché à étouffer l’affaire comme le ministre de la sécurité Ahmat Bachir aurait tenté? La délinquance au sommet de l’Etat. Tel père tel fils.

Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Activiste

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *