Monde: Sortir l’Afrique de l’emprise occidentale

continent africain

Rien n’unit les Africains plus que l’envie de se débarrasser de l’étreinte occidentale dans leur pays ! Le panafricanisme est un rêve pour beaucoup d’Africains qui espèrent voir réaliser un jour une Afrique forte et unie.

L’Afrique a perdu beaucoup des ses héros dans cette lutte d’émancipation totale tant désirée, à savoir le Congolais Patrice Lumumba, l’Égyptien Gamal Abdel Nasser et le Burkinabè Thomas Sankara.

Je m’interroge, est-il possible d’avoir une indépendance réelle vis-à-vis de l’Occident ? Après cinquante ans d’indépendance, le réseau Foccart ou la Françafrique avec le concours des régimes autoritaires en Afrique et des firmes internationales maintiennent une situation chaotique et désastreuse au détriment des peuples engloutis dans la pauvreté, rongés par la corruption et déchirés par des conflits fratricides à l’exemple du Tchad où l’exploitation pétrolière est devenue une véritable «malédiction» de l’or noir. En RD Congo la production minière se transforme aussi « malédiction des ressources naturelles », sans compter le «conflit des Grands Lacs» impliquant sept pays en guerre, la République démocratique du Congo (RDC), le Zimbabwe, l’Angola et la Namibie d’un côté, le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi de l’autre. Au Niger l’exploitation de l’uranium, en Côte d’Ivoire la production cacaoyère et pétrolière et les gisements d’or et diamants en Guinée…. sont essentiellement exploités par des entreprises occidentales qui réalisent d’énormes chiffres d’affaires en pillant les richesses de l’Afrique par une politique néocolonialiste de l’impérialisme occidental.

Un Occident militairement omniprésent sur le continent sous prétexte des accords militaires et où la guerre contre le terrorisme. Cet Occident à la main mise sur les institutions internationales clés : la Banque mondiale, le FMI (Fonds monétaire international), les organismes internationaux, etc.

Étant donné de la faiblesse économique et militaire; l’Afrique peut-elle vraiment faire face à ces puissances occidentales prépondérantes ? Comment comparer entre qui possède les bombes nucléaires et les avions militaires de chasse avec nos Bazooka primitifs ?

 

hospitalisation d'un enfant au Tchad

Hospitalisation d’un enfant au Tchad.

Aujourd’hui, en Afrique sommes-nous obligés forcément de copier-coller entièrement le système démocratique occidental ? Ne peut-on pas créer une démocratie africaine ? Une démocratie qui répond aux aspirations du peuple ? Une démocratie qui reflète la réalité multiethnique et traditionnelle de l’Afrique ? Un système de liberté, de justice, du respect et de la considération de l’être humain et des peuples africains. Un système où l’Africain se sentira chez lui citoyen et patriote. Un système capable de dire Non aux pillages des ressources et aux chantages des puissances occidentales.
On se doit de réaliser ce rêve.

Moustapha Babikir
Norvège- Oslo

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

1 Commentaire

  1. Mais elle s’arrêtent où les limites de l’emprise occidentale. Il ont compris très tôt, les occidentaux, et ont inventé la mondialisation/globalisation. Quand on parle de droits de l’homme, il ne doit pas nous échapper que c’est suivi de trois points de suspension. C’est à dire l’homme occidental. Nous avons du chemin à faire, avant d’arriver à redevenir nous-mêmes. L’émergence d’une  »jeunesse consciente », ne manquera pas d’y contribuer.
    Bravo!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *