Goodluck Jonathan en viste d’urgence au Tchad

À peine 24 heures après son arrivé au Nigeria de Londres le dimanche, le président nigérian Goodluck Jonathan s’est aussitôt rendu hier lundi 24 novembre, en urgence au Tchad, où il a tenu une réunion à huis clos pendant 2 heures avec le président tchadien Idriss Deby.

Selon le site nigérian LEADERSHIP.NG (en anglais), mentionne que la visite ne peut pas être sans rapport avec les informations révélées par les médias au cours du week-end, faisant part de l’arrestation au Soudan d’un proche collaborateur du président tchadien, Mahamat Bichara Gnoti soupçonné en relation avec la secte Boko Haram.

Gnoti a été signalé avoir été appréhendé par les renseignements soudanais à la frontière Tchad-Soudan avec 19 missiles SAM2, qu’il aurait acheté de l’armée soudanaise pour les terroristes de Boko Haram.

Lire===>Idriss Deby derrière Boko Harram !

Une source de la présidence nigérian déclare au correspondant du site d’information nigérian LEDAERSHIP que le président Jonathan a été «choqué par cette l’histoire» et s’est fixé aussitôt pour le Tchad le lendemain de son arrivée de Londres, apparemment pour authentifier la véracité ou non de ce rapport présumé.

« Vous savez qu’aucun président voudrait prendre un tel rapport à la légère », d’autant plus qu’un camarade président est impliqué. Il avait toujours compté sur la coopération régionale pour mettre fin aux calvaires des nigérians. Ainsi, au lieu de se reposer après un voyage mouvementé à Londres, il a choisit d’aller lui-même au Tchad pour rencontrer son homologue tchadien.

Le Dr Reuben Abati, porte-parole de la présidence nigérian a déclaré lors d’une conférence de presse que Jonathan a tenu une conférence aux journalistes au Palais présidentiel à N’Djamena après la réunion à huis clos avec le président Idriss Deby Itno. Une conférence à la quelle Jonathan affirme que leurs entretiens ont porté principalement sur la sécurité et la coopération économique.

Il a ensuite déclaré que Boko Haram a de réseau en Afrique et à l’extérieur de l’Afrique, et il est encore plus impératif pour tous les pays de la région de travailler ensemble pour combattre le terrorisme et autres activités criminelles à leurs frontières.

« Les rapports économiques entre le Nigeria et le Tchad sont étroitement liés . On ne permettra pas à Boko Haram de nuire nos relation avec le Tchad, le Niger et le Cameroun » annonça-t-il.

Lire===>Vers une tension entre le Tchad et le Soudan

Il a ensuite assuré que les discussions entre les deux pays sur la coopération dans le secteur des TIC étaient en cours et a exprimé son optimisme que l’utilisation de la technologie moderne aidera grandement à relever les défis économiques et de sécurité dans la région.

Le président Jonathan, était accompagné par le ministre des Affaires étrangères, Aminu Wali et du directeur général de l’Agence nationale de renseignement, Ayodele Oke. Avant de s’envoler vers Abuja. »

La rédaction de Jeunes Tchad

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *