Tchad: Des slogans «Deby Ebola» tenu lors d’une grande manifestation à N’djamena

Ce mardi 11 novembre, plusieurs groupes d’élèves de façon spontanée ont envahi les rues de la capitale tchadienne. Les élèves du lycée de la Liberté, du Lycée de la paix,  du Lycée Felix Eboué et les étudiants de l’institution supérieur HEC-Tchad  sont descendu dans les rues pour témoigner leur soutien aux enseignants du public en grève pour non paiement de salaire du mois d’octobre . Donc pour eux, ceux du privé ne devraient pas étudier aussi.

Au moins 2 morts notamment un enfant à ًWalia au quartier sud de N’Djamena, des dizaines de blessés et 200 autres arrêtés au cours de la manifestation qui a secoué tout le pays selon une source sécuritaire.
Des slogans «Deby Dégage», «Deby Ebola» ou «nous voulons nos droits»  sont répétés par les manifestants violemment réprimés par la police et les gendarmes.
Des coups de feu ont retenti dans plusieurs lieu dans la capitale.

Aussitôt, la contestation a pris une tournure impressionnante dans d’autre grande ville du pays. A Sarh, des femmes se sont manifestées au rythme de bruit de casseroles pour crier leur ras-le-bol en ce qui concerne la pénurie de carburant.  Les fonctionnaires, enseignants, élèves et étudiants leur ont emboîté le pas. Le Tchad qui traverse une pénurie de carburant sans précédent depuis plus d’un mous, le litre d’essence avoisine les 3 000 fcfa. A Sarh, la journée d’aujourd’hui est dites  »journée sans engins ». Toute personne vue à moto est caillassé par les manifestants. Les principales artères de la ville sont barricadé.

A Moundou, la population a descendu dans les rues pour manifester aussi contre la pénurie de carburant et la cherté de vie.
Les dégâts observé dans les stations services et les installations sont énorme. Les citernes transportant du carburant ont été saccagé.

Les écoles publiques et privées sont fermé jusqu’à nouvelle ordre

 Jeunes Tchad

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

2 Commentaires

  1. Je salue, la sortie massive des jeunes, de tous ages pour dire NON, à la Gabegie ; NON, à la Corruption; NON, aux assassinats des opposants; NON, à l’Enrichissement, de la Famille de DEBY, et celui des membres du Clan ;
    OUI, à la Démocratie, donc à l’Alternance ; OUI, au respect des Droits de l’Homme ; OUI, au Payement des Enseignants, pièces Maîtresses, de l’éducation de notre Jeunesse ; OUI, à l’épanouissement des Tchadiens, pour libérer toutes les énergies créatives en eux ; OUI, enfin, à la Gloire de l’Homme tchadien ; LIBÉREZ LE PEUPLE : DEBY DÉGAGE; DEBY DÉGAGE. M.TAHER ALI NANAYE, PRÉSIDENT du FRD.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *