Tchad: Le peuple Tchadien sacrifié au prix de la paix et stabilité régionale ?

Les exactions commises par le président Tchadien Idriss Deby et son clan passent sous le silence total de la communauté internationale. L’arrestation arbitraire des membres de la société civile sous le regard impuissant de la dite communauté est un message fort pour le peuple Tchadien.

Tant que Deby s’agitera par-ci et là sur les questions du terrorisme dans la sous-région, les ténors de la démocratie internationale qu’il s’agisse d’Obama, de Hollande et de Ban Ki-moon assisteront dans un silence complice à la violation flagrante des droits de l’homme et des libertés dans ce pays. Cette critique vaut aussi pour les dirigeants chefs d’Etat africains qui sans attendre le verdict des urnes au Tchad ont confié la présidence tournante de l’UA pour 2016.

Doit-on en conclure ainsi que les prochaines élections au Tchad n’est qu’une formalité qui aboutira à la réélection certaine de Deby?  Le message est en conséquence clair pour les Tchadiens. Nous devons prendre notre destin en main et empêcher la réélection de Deby.

Quant à la France, c’est désormais claire: Pourvu que Deby entretient ses relations Francafricaines obscure, à la France de fermer les yeux sur les exactions les viols massifs par des enfants de dignitaires, les arrestations arbitraires, les tortures et sa réélection après 26 ans de pouvoir.

Mais le peuple Tchadien doit comprendre que la lutte contre le terroriste concerne ne nous concerne principalement pas. Il ne faut pas se tromper de cible. Et chacun doit savoir balayer devant sa cour. Si les terroristes frappent les pays africains c’est d’abord pour atteindre et menacer les intérêts des Français. Et si Deby feint de lutter contre les terroristes c’est pour garantir et préserver son poste de président au Tchad. Nous ne devrons plus accepter d’être le bouc émissaire de l’un ou de l’autre. Notre destin nous devrons le prendre en main sans plus attendre.
La lutte sera difficile mais si longue que soit une nuit d’hiver le soleil la suit toujours. Frantz Fanon disait que sans le froid et la désolation de l’hiver, il ne saurait exister la chaleur et la splendeur du Printemps.

Nous devrons persister dans notre lutte. Et notre lutte est claire et précise. Il faut une alternance politique au Tchad. Un président qui a pris le pouvoir par les armes en 1990 ne peut pas continuer à gouverner en 2016.

Après 26 ans au pouvoir voici le bilan en 2016 :
– Le Tchad est l’un des pays les plus pauvres du monde, classé 194ème sur 196 pays selon l’Indice de développement humain (IDH). La moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté et l’espérance de vie n’y est que de 50 ans.
– Les indicateurs de santé du Tchad sont parmi les plus médiocres du monde. Le taux de mortalité infantile parmi le plus élevés : 150‰
– La mal gouvernance, la corruption, l’impunité totale pour le clan de Dedy, l’injustice sociale et le népotisme : Le Tchad se classe parmi les six pays cloués au bas du classement de l’IIAG (Ibrahim Index of African Governance)
– La famine touche 2 millions de personnes, soit 18% de la population est « en situation d’insécurité alimentaire »au Tchad.
– Le Tchad compte 78% d’analphabètes en 26 ans de dictature.
– Etc……..
Il est temps que cette situation s’arrête. CA suffit, Trop c’est trop, Iyina.
Nous devrons tous nous mobiliser pour cette marche du 5 Avril.
Seule la lutte libère

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE