Si le Tchad est derrière Boko-Haram? Qui serait dernier le Tchad?

Un avion russe a été intercepté par les autorités nigérianes ce samedi à destination vers le Tchad voisin. L’appareil transportait une importante cargaison d’arme AK47,  de gilets pare-balles et d’autres équipements militaires cachés selon l’agence officielle de presse nigériane – NAN (en anglais).

Contenue de l'avion en destination du Tchad arrêté a l’aéroport de Kano

Contenue de l’avion à destination du Tchad arrêté a l’aéroport de Kano

Un avion de modèle de fabrication russe cargo AH-124-100, immatriculé RA 38 H20, chargés d’armes et de munitions a du atterri pour des raisons techniques à l’aéroport de Kano au Nigeria, très tôt le samedi 6 décembre à 2h45 heur local.

L’avion qui était sous le commandement de cinq équipages ukrainiens, ont dit se diriger vers N’Djamena, la capitale tchadienne, mais a atterri à l’aéroport de Kano.

Selon un tweete du ministère de la Défense nigériane, une enquête pour déterminé l’origine de l’appareil est ouverte.


L‘avion a été forcerd’atterrir en raison de manque de carburant, ce qui dans le jargon de l’aviation est affirmé « escale technique » informe une source sécuritaire au journal nigérian LEADERSHIP (en anglais).

Après des contrôles effectués par les agents de sécurité aéroportuaire, il s’est révélé qu’il était bien équipé avec deux hélicoptères, des lances de roquettes, de longues boîtes remplies des fusils et une cache d’armes à feu.

D’autres contenus trouvés dans l’avion mis en fourrière comprenaient une véhicule Ford tout terrain, un Bazooka, des mitrailleuses, etc.

Lors de
l’interrogatoire, l’équipage composé de 5 hommes d‘origine ukrainienne, ont dit décoller de Bangui, en République centrafricaine, et dirigeaient vers N’Djamena, la capitale tchadienne. C’est ce qui attira la curiosité des autorités aéroportuaires.

En principe, l’avion n’avait pas à passer par le Nigeria, si vraiment il était de Bangui, l’itinéraire idéal aurait été pour l’avion de passer à travers le Soudan puis au Tchad et non par le Nigeria. Alors pourquoi se retrouvent-ils au Nigeria?

Aucune information n’a été divulgué sur la propriété de l’avion intercepté et le contenu qu’il transportait. Cependant, les autorités craintes que ces armes pourraient se retrouver dans les mains de la redoutable secte Boko-Haram, qui opère au Nord-Est du Nigeria.

Pendant ce temps, le porte-parole de la Federal Aviation Authority of Nigeria (FAAN), Yakubu Datti, a confirmé l’interception et la détention de l’avion, disant que l’autorité n’a pas d’informations détaillées sur l’appareil qui selon lui, est un « aviation militaire ».

La destination de l’avion a cependant soulevée des préoccupations au Nigeria sur le rôle présumé du Tchad dans l’insurrection de Boko-Haram qui sévit prés de la frontière avec le Tchad.

Des organisations appelant à la libération de plus de 200 écolières enlevées par Boko-Haram ont organisé une marche de protestation devant l’ambassade du Tchad mardi, exigeant des réponses au sujet de l’associé de Deby arrêté transportant de missiles destinés à Boko-Haram à la frontière entre le Tchad et le Soudan.

La rédaction de Jeunes Tchad

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *