Tchad: Deby prépare-t-il un massacre post-électoral  »Avril noir  » à Moundou?

«En effet, des militaires lourdement armés ont été mobilisés en renfort de la Police pour les élections du 10 avril comme si c’était une guerre. Les premiers chars ont été aperçus à l’entrée de la ville hier vers 23 heures et les autres ce matin.

Progressivement, Moundou offre un autre visage, du statut d’une ville à multiples convoitises à une province de la Somalie. Aussi riche que Moundou, en ressources humaines et plaque-tournante des affaires économiques entre la RCA, le Cameroun et le Nigeria, Moundou a la réputation d’être le centre du pouvoir économique depuis toujours. Qui tient la ville, tient les affaires ! Peut-on dire de manière péremptoire.

Et comme telle, cette ville est dans l’œil du cyclone. Ils sont nombreux, les partis politiques qui voudraient « gagner » Moundou ou du moins, en avoir le contrôle. Pour le MPS, perdre Moundou, c’est perdre une grande partie du « Tchad utile » et enregistrer une deuxième humiliation après celle des municipales. Le CTPD de l’actuel maire de Moundou tient à « sa » ville pour maintenir son hégémonie voire sa « ngambayité ». Kebzabo est déjà élu Président par les moundoulais lors de son meeting dans cette ville. Le Président de l’UNDR jubile déjà pour avoir été plébiscité par les populations de cette grande ville avant l’heure. Dadnadji se bat pour prendre un « morceau » de Moundou… Toute chose qui fait dire que le 10 avril, c’est plusieurs coqs qui vont annoncer la levée du jour à Moundou. Le prochain scénario à craindre, et les signes sont déjà perceptibles dans les rapports des forces entre leaders politiques de divers partis.

Vers un Etat policier ?

Selon des sources proches des services de renseignements, les arrestations de certains militants et membres de la société civile sont déjà planifiées pour cautionner la mascarade qui se prépare. Deux (2) containers de grenades lacrymogènes sont arrivés en même temps que les chars à Moundou… D’autres sont convoyés vers les villes de Doba, Bébédjà et Goré, etc.

Selon le planning de l’Agence Nationale de la sécurité (ANS), la maison de Laokein Kourayo Médard, le siège de son parti ainsi que celui de l’UNDR seront sous haute surveillance avant, pendant et après les élections… A voir le cours des événements, il y a à craindre la « somalisation » de Moundou.

source : grat.over-blog

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *