Ou va l’éducation nationale au Tchad?

Supprimer le redoublement au Tchad, était-ce vraiment la meilleure réponse à apporter aux écoliers tchadiens ?

Non, je vais pas vous parler encore de l’attentat terroriste qui a eu lieu à N’Djamena. Si vous voulez tout savoir sur ce sujet, vous n’avez que suivre les médias français et leurs analystes. Ces personnes payées très cher pour justement ne pas dire de n’importe quoi.

Pendant que les tchadiens sont préoccupés après l’attentat terroriste qui a frappé la capitale le 15 juin dernier, un ministre se démarque une fois de plus et fait  parler de lui à sa façon. Ce ministre n’a rien à envier à la ministre française Najat Vallaud-Belkacem. Au contraire, elle doit même inspirer ce «génie tchadien» en matière de reforme de l’éducation dont la France souffre tant.

Portrait d’un intellectuel aux apparences trompeuses

Lunette triangulaire, les regardes confiants, plus souvent en costume et cravate, comme un sérieux intellectuel. Mais derrière cette posture d’un académique soigneusement orchestré, se cache un véritable «tonneau vide». L’apparence est trompeuse. Si on doit mesurer ses activités cérébrales, la valeur de son costume vaut plus que sa cervelle et tout ce qu’il y a dedans.

Comment peut-on confier un ministère aussi important comme celui de l’Éducation nationale à un délinquant ? Ce même ministre que je fustigeais à l’époque dans un article sur ce blog, figure parmi les criminels rechercher aux États-Unis. Pire encore, il ne dispose d’aucun bagage intellectuel pour ce poste. Son seul atout ? Être le frère de Hinda Deby, l’épouse du président.

Fini le redoublement au Tchad

Ahmat Khazali Acyl vient de signer un arrêté qui supprime le redoublement de classe à partir de l’année scolaire 2015-2016. Mais ce n’est pas parce qu’on est le petit frère de la première dame et un raté scolaire, que l’on a le droit de bafouer l’avenir de ce pays et de ces élèves. (S’il y a un avenir).

Ainsi à partir de l’année prochaine, le passage en classe supérieure est automatique pour tous les élèves des établissements d’enseignement primaire et collège jusqu’en classe de 3ème. Une décision qui arrive quelques temps après l’approbation par le gouvernement l’admission au Baccalauréat avec une moyenne de 9.25 et même 8.00 au lieu de 10.

La baisse du niveau scolaire au Tchad fait couler beaucoup d’encre et continuera tant que des analphabètes en français autant qu’en arabe continueront de dicter leurs lois. En ce mois du Ramadan, si je devais faire cadeau, j’offrirai un bonnet d’âne au ministre de l’éducation pour la victoire des toto.

Jeunes Tchad

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *