Miss Tchad 2015: Merci pour ce moment de honte

Miss Tchad

Et voila, le spectacle tant attendu par les tchadiens vient d’avoir lieu. Comme chaque année, les autorités tchadiennes débloquent des millions de fcfa pour le grand concours de l’année de Miss Tchad. Contrairement aux précédentes, cette année l’élection de Miss Tchad qui s’est tenue à Libya Hotel ce soir du samedi 27 décembre, bat le record de la médiocrité, de l’amateurisme, de la mauvaise organisation, de la honte et du délire.

D’abord, je suis ulcéré par la performance des animateurs particulièrement celui en français qui semble être recruté directement d’un cabaret d’un village amazonien. Par ses commentaires indécentes et son comportements, ses frasques et son arrogance sur la scène, beaucoup de celles et ceux qui ont suivi le spectacle ont été choqué par cette attitude.

Il ne faut pas en vouloir aux candidates mais plutôt au comité d’organisation qui a été recruté sur quel critère avec à sa tête le ministre de la culture en personne.
Une remarque intéressante qui mérite d’être citée, c’est la présence de tant de personnalités politiques qui n’avaient rien à faire à la cérémonie. Faut être au Tchad pour voir une telle honte sans parler de l’amateurisme des techniciens de la télé-Tchad.

Les moments les plus forts

Pour nous dire sa taille, une des candidates nous prouves que les Sao du Tchad, non seulement ils ne sont pas des mythes, mais qu’ils existent encore. Je la cite  »Je mesure 58kilometres ». Une vraie descendante de Sao.

Si certaines candidates sont au ciel, d’autre sont sur la terre, et vive la réalité tchadienne. L’une des candidates nous conseille d’oublier le pétrole. Un conseil logique car depuis l’exploitation du pétrole en 2003, la manne pétrolière ne profite qu’à une petite minorité, les proches du président.  Le Lamda ne connait ni la couleur, ni l’odeur de ce pétrole que l’on en parle tant.

Ne demandez pas l’âge d’une jeune fille surtout. Pour impressionner le jury, une candidate a pris la peine de convertir son âge en jour. «Je suis âgée de 6 935 jours.» C’est-à-dire 19 ans. Une petite explication s’impose pour ceux qui sont nul en maths.
On sait que qu’une année à 360 jours. Cependant, 6 935/360=19, 26. Ce qui nous donne 19 ans. Elle aurait dû convertir en seconde pour être plus précise.

La beauté intellectuelle des candidates Miss Tchad 2015 est splendide. Une géographe qui a mal mémoriser ses cours nous fait découvrir les mystères du Tchad.  Elle est de la région de l’Ennedi-Est spécifiquement d’Amdjarass et si elle est élue Miss Tchad 2015, elle va «lutter contre les feux des brousses fréquemment dans la région.» C’est une cause noble de préserver l’environnement et la forêt. Sauf que L’ennedi-Est se situe en plein désert du Sahara et sans arbres. En plus de cela, jamais entendu parler d’un feu de brousse au Tchad. Elle aurait peut-être voulu parler des  »feux de sables ».

Et puis, quand on porte de talons, il faut marcher comme une princesses et non sautiller comme une grenouille.

Miss cinquantenaire (50)

Lors de la commémoration des 50 ans d’indépendance du Tchad, la première Dame Hinda Deby, connu pour ses frasques démesurés et ses gout du moyen âge,  eu l’idée de faire une Miss cinquantenaire. C’est-a-dire chaque 50 ans.
C’est ainsi que depuis lors, le Tchad a une Miss cinquantenaire, qui nous fait l’honneur de prendre part de manière respectable avec sa couronne. Visiblement elle est bien décidée de garder sa couronne pour la prochaine Miss Centenaire (100ans) dans 45 ans.

Miss Tchad, Miss Mascarade

La compétition de Miss doit répondre à des critères de beauté spécifique et un niveau d’intelligence et de bagage culturel et intellectuel qui par la suite affiche des messages qui ont une dimension sociale certaine, car la  »beauté » qu’elle incarne se définit à l’aune des critères qui ont présidé non seulement à sa présélection, mais aussi à son élection. Sauf que la sélection de Miss au Tchad n’obéit à aucun principe, aucun professionnalisme, aucune étude sociologique, aucune promotion véritablement qualificative, à part celle de la médiocrité, de la honte et de la déception.

Lire===> MissTchad2015 ou comment on a grillé tout un peuple en live

Un tel événement est censé propulser la culture et l’image du pays au reste du monde et influencer la jeunesse dans la bonne marche. Qu’en dit-on alors si les concernées ne savent s’exprimer en bon français ou en arabe compréhensible?
Il ne s’agit pas de ramasser des filles pour dire voila y a une Miss Tchad, mais savoir la dimension socio-culturelle qu’elle porte dans la société.
Merci quand même pour ce moment de honte.

Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Rédacteur de Jeunes Tchad

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

22 Commentaires

  1. Ici au Cameroun, l’élection Miss Cameroun 2014 avait été fortement contestée, mais c’était seulement parce que certains ne la trouvait pas assez belle. Je vois que c’est pire chez vous. Et au fait, une année à 365 jours et non 360 comme indiqué dans votre article.

  2. Les tchadiens font comme si leur pays le Tchad ne les appartient pas; tout se base sur « sa ne me concerne pas » et prochainement « c’est ton tour de me rendre service » et enfin « la honte n’est pas pour les tchadiens ». C’est comme ça qu’on vit ici au Tchad et ça continue.

  3. Les miss qu’on nous a présenté comme les jeunes de leur âge sont la « créature » du système éducatif de Déby. Depuis 24 ans l’information philosophique, social, culturelle, politique et économique, quand elle existe doit être purement orienté vers la propagande de MPS et le culte de la personnalité de sa majesté.Ne soyons pas surpris c’est une triste réalité la culture de la médiocrité c’est le propre des autorités tchadiens
    Vive l’emergence

  4. vous racontez n’importe quoi, les gants.
    Miss Tchad, ce genre de bla bla ne existe pas avant, eh bien ce arriver ,donc il faut faire avec.

  5. Ce n’est pas parceque le pouvoir et ses proches font du Tchad ce qu’ils veulent qu’ils doivent aussi se permettre de nous humulier a l’international.De grace,si déjà le petrole et tout le luxe du pays vous revient sans un seul effort a part la force(grace aux armes je precise) et l’intimidation pour n’est pas citer les pillages des caisses de l’Etat,laissez-nous au moins defendre le tricolore de ce pays avec passion et amour.On se connait,sur ce point soyons franc Tchadiens!

  6. L’élection Miss Tchad 2015 a été bien organisée concernant surtout la sélection finale. D’ailleurs c’était aux vues de tout le monde alors oublions de dire n’importe quoi. L’homme n’est jamais parfait, même si vous constatez qu’il y ait un peu de failles il fallait donner des conseils et non des insultes. Cette manière de critiquer n’aidera jamais notre pays le Tchad mais ça provoque plutôt la révolte.

  7. Vraiment je ne sais pas quoi dire… même qui a jamais fait l’école nous exprimons bien. Et si j’ai trace bien aussi cet événement se trouve jusqu’au niveaux des états. Et en plus ils ont raisons d’avoir choisis des ignorants pour organisée un soiré malveillantes…Je mesure 58-kilometres peut-être elle est devenue une rue d’ndjamena juska massagette ou plus tôt Djarmaye ? voilà l’école payant tu n’es pas admis, me on te voit année prochaine tu es en classe supérieur… L’autre a l’age de 20ans elle est en 4ème année bravo elle est devenue Miss mais si on le questionne bien elle ne sens sortira jamais quel merde? Honte en public ?

  8. xétai vraiment une soirée de honte!! comment les sélections ont été faiT? parck la xè du nimporte koi!!!

  9. Quel journaliste!!! ah là il s’est complètement planté! 1 année = 365 jours donc 6935/365=19.00, cher journaliste tu devrais te faire relire par des collègue plus calé en math! lol. Et puis on ne dit pas « que l’on en parle tant » mais plutôt « dont on en parle temps »!
    pour faire la morale orthographique aux autres il faudrait désormais t’assurer que la tienne est irréprochable.A bon enttendeur salut

  10. Merci pour cet article. Je ne suis pas tchadien mais j’ai compris le contenu de l’article. Néanmoins, le rédacteur de cet article doit revoir sa copie car le nombre de fautes d’orthographe et de grammaire ainsi que les mauvaises formulations de phrases de cet article prouvent à suffisance son amateurisme et son manque de compétence. Un article qui se veut critique se doit d’être rédigé de manière impeccable. SVP vous devez relire et faire relire vos articles avant de les publier, autrement on vous prendrait pour des rigolos.

  11. Eh, dire que chez nous aussi au Togo, on a jasé à mort pendant des jours sur le sujet…. mais c’est encore plus dramatique de votre côté (enfin, quoique). C’est dommage quand certains errements affectement même des choses culurelle comme le concours Miss.
    Vous rectifierez le tir l’an prochain sans doute

  12. L’auteur de l’article est lui aussi nul! Depuis quand une année fait 360 jours? Repars au primaire!!! Pour critiquer il faut être soi-même irréprochable!

  13. Bonne analyse mais un peu… Pas de feux de brousse au Tchad? Cela m’étonne d’une personne qui se dit connaitre le pays et sa population. Seule une partie du Tchad est désertique et les feux de brousse sont récurrents au sud du pays. Il faut dépolitiser cette élection qui se doit symbolique et relevant de la culture. Si on continue sans pour autant revoir les critères de sélection et dépolitiser cet événement, attendons nous à pire l’année prochaine. Il n’y a pas qu’au Tchad, suivez le cas de mes frères du Mali: https://www.youtube.com/watch?v=GAJSsuaGnbk.
    Bonne année à tous.

  14. J’arrive un peu en retard, mais là, obligée de commenter. 360 jours dans une année ? Sans compter les nombreuses fautes de syntaxes… Excusez-moi mais pour un rédacteur qui par ailleurs dénonce les lacunes intellectuelles des candidates, c’est relativement léger.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *