Les maliens ne soutiennent pas Idriss Deby

Les maliens de la diaspora de France ont décidé de bouder une mobilisation à Paris initié par l’ambassade du Tchad en France.

Hissein Brahim Taha, ambassadeur du Tchad en France

Hissein Brahim Taha, ambassadeur du Tchad en France

«Le Tchad et le Mali ensemble pour célébré la paix» telle était la propagande de l’ambassade du Tchad en France qui organise ce Samedi 13 décembre 2014, une manifestation pro-Deby, le président dictateur tchadien au pouvoir depuis 24 ans, à la place Trocadero à Paris.

Les ressortissants tchadiens en France en particulier et en Europe en général sont selon le régime clanique et autoritaire d’Idriss Deby des opposants c’est-à-dire des mercenaires ou des «non tchadiens» véritablement.

Conscient de son impopularité au Tchad qu’ailleurs, Idriss Deby et ses acolytes sont vomis par tous les tchadiens épris de justice, de liberté et de la bonne gouvernance.

Ainsi donc après l’échec humiliant de tous les tentatives à mobiliser les tchadiens dans une démonstration de force à N’Djamena à l’instar du (1er décembre 214: fête du parti au pouvoir MPS), face aux contestations sociales de plus en plus pressante et le harcèlement des Patriotes de la diaspora tchadienne de France en solidarité avec les mouvements de contestation dans plusieurs villes au Tchad, le régime se tourne vers ceux qu’il considère des «vrais tchadiens»: les maliens de France.

Pour se faire, l’ambassadeur du Tchad à Paris, Hissein Brahim Taha s’est rapproché des ressortissants maliens en France pour tenter d’organiser une mobilisation pour la paix dit-on. (voir Image 2)

Le but serait d’impressionner l’opinion internationale de la popularité du régime d’Idriss Deby. Une popularité pas au Tchad mais en France!

Mais pour quoi de tous les ressortissants des pays d’Afrique, choisir les maliens? Un pays qui n’est même pas membre de l’Afrique Centrale?

La réponse est évidemment connu de tous. Ce choix n’est pas anodin. Pour Idriss Deby les maliens ont une dette envers sa propre personne, de leur avoir envoyer des troupes tchadiens déloger les islamistes au Nord du Mali, même si au déterminant des aspirations quotidiens des tchadiens eux-mêmes. Si Deby avait envoyé les troupes tchadiens combattre les djihadistes au Mali, ce n’est absolument pas pour « lutter contre le terrorisme» moins encore pour sauver les maliens, mais bien pour qu’il s’éterniser au pouvoir.

 

Le tract émit par l'ambassade du Tchad en France

Le tract émit par l’ambassade du Tchad en France

L’une des trois(3) organisations maliennes sollicités de bien vouloir prendre part au mascarade de l’ambassade du Tchad à Paris a refusée à la veille dans une déclaration de son deuxième vice-président Tapa KONTÉ, de prendre part à la manifestation.

«Nous collectif des maliens de France pour la paix, après vérification de l’identité des organisateurs de la manifestation des tchadiens intitulée manifestation pour la paix et constatation des motivations, nous nous sommes rendus compte qu’il s’agit d’un mouvement politique dont l’objectif est de soutenir un pouvoir.» Peut-on lire.

«C’est pourquoi, le cmfpaix fidèle à son engagement et à sa volonté de se tenir loin de toute influence politique au tant au Mali qu’ailleurs, a décidé de ne pas prendre part à la manifestation de ce samedi 13/12/2014» dénonçant ainsi le caractère pervers et mensongère de l’ambassade du Tchad.

Le collectif quant à lui reste reconnaissant du sacrifice des soldats tchadiens pour la défense du peuple malien et à ce titre reste à la disposition de l’ensemble du peuple Tchadien pour la commémoration de leurs mémoire.


Au même moment et à quelque mettre, une contre-manifestation des tchadiens pour dénoncer les atrocités et l’oppression du système d’Idriss Deby est prévu par la diaspora tchadienne de France qui appel le peuple frère du Mali de se ranger du coté du peuple tchadien et non de la dictature tchadienne.

Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Redacteur de Jeunes Tchad

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *