Tchad: Les aveux d’Idriss Deby

IDRISS DEBY et QUESTIONS POUR UN CHAMPION »…depuis que nous avons accédé au pouvoir , nous avons parcouru un long chemin et connu des moments difficiles. Nos plus grandes difficultés sont venues de nos propres frères qui nous ont mal compris , voire combattus. Pour être francs avec vous , mes jeunes fréres , le pouvoir des béri prendra fin avec mon départ de la présidence . Détrompez-vous, il n’y aura pas d’autres présidents béri après moi. Par conséquent , que vous ayez profité de notre pouvoir ou non , que l’ayez combattu ou défendu , sachez que quand nous l’aurons quitté, l’histoire retiendra qu’il s’agissait du pouvoir de tous les béri. Les tchadiens mettront tous les béri dans le même sac. Le bilan de notre pouvoir sera imputé à tous les béri . Autrement dit, en cas de vindicte populaire , attendez -vous à ce qu’elle retombe sur tous les béri. Personnellement , même si je quitte le pouvoir aujourd’hui , j’ai la satisfaction de penser que j’ai quand même marqué l’histoire . Je ne dis pas forcément que je l’ai fait en bien ou en mal, mais la vérité est que je l’ai quand même marquée. Pourtant, ce que nous avons fait est simple même si certains de nos frères ne nous ont pas bien compris : aussitôt la victoire , nous avons déposé un poulet et un couteau sur la table. Tout ce que nous demandions à nos frères était de se servir. Nous ne pouvions certainement pas faire mieux… » Idriss Deby Itno président de la république du Tchad.

Des grottes du Darfour à l’exil , chronique d’une lutte inachevée. Auteur Hissein Idriss Haggar.

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

2 Commentaires

  1. mais franchement, il serait en train de justifier sa politique tribaliste en menaçant des represailles contre les Béri apres son départ?
    On aura tout vu…

  2. Avec Deby, on doit s’attendre à tout. Dans la même logique il regroupa tout les notables de sa communauté tribale dans son village Amdjarass à l’Est du Tchad prêt de la frontière soudanaise dont le président soudanais et uniquement ses parents du Darfour sont conviés pour un dialogue de paix avec les fractions rebelles opposé au régime de Khartoum issu de son clan ethnique. Ces derniers qui ont boycotté l’appel mais qui lui on reçu lors de son séjour en France du sommet de Bruxelles, lui ont fait selon leur propos savoir que la Guerre au Soudan notamment au Darfour ne concerne pas uniquement les Zakhawa.
    Ceci en dit trop de la nature et la pensée tribale d’Idriss Deby parrainé par la France

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *