Mon pays brule

Ma terre brule on ne sait plus comment dire .
On attend le pauvre Bienfaiteur pour tout construire.
Je crachouille tout ce que la vérité m’inspire, vos atteintes ne peuvent que me réjouir.
Mon secret je ne puis le contredire .
Qui veut asphyxier la vérité veut périr.
On anéantit les peuples pour des macabres désirs et pour le cajoler on revient discourir.

Là-bas un monde sans foi ni loi qui peut tuer et voler de plein droit .
Ils sont comme des hommes qui sont nés rois, des êtres garant d’une divine loi.
Ici les hommes sont comme sans bras parce que sans clache mais aussi sans voix.
Ils sont des êtres sans refuge ici bas.
Que c’est un dolant de dieu lui-même n’entend pas.

Là bas votre clan est la seul condition pour accéder à des hauts fonctions.
Des chamelier bureaucrate.
J’ignore pour quel raison au nom du bilinguisme, ont tué l’administration.
Ici le savoir à tout ses maillons mais avec des experts en trahison.

Appelons lès des-intellectuelles cochons; ceux pour leur ventre volaient chez l’étalon.
Ici les commissaires eux même voyous que l’on envoie traquer des filous .
Ils tombent sur des innocents comme des cailloux.
Le pouvoir se frotte les mains ils s’en fou; ici on fait du travail pour gagner un sou mais c’est dans la bière qu’on engloutit tout.
Bref ici le savoir a rendu fou, le paradis se trouve dans les bras d’une doudou.

Ici comme là-bas l’ennemie c’est l’évolution, c’est dans le paradoxe que nous excellons; le reste court vers la perfection.
Ici on attend Dieu dans la régression mais moi j’ai ma gueule pour des provocations, c’est un revolver qui me sert à tatillon, tête et mon cœur m’y aideront .
Bénis soit la femme qui a fait de moi un tel garçon.

Poème publié le 24 octobre sur Jeunes Tchad par Ngarao Arnaud Haroune

 

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)