L’armée nigériane dément les frappes aériennes mené par le Tchad sur son sol

ComissaireEn représailles aux deux attentats suicides qui ont secoué la capitale tchadienne N’Djamena le 15 juin  faisant au moins de 27 morts et de centaine de blessé, les autorités tchadiennes accusent la secte islamiste Boko Haram. Sans attente, l’attentat qui n’a pas encore été revendiqué, l’armée tchadienne a annoncée d’avoir mener plusieurs frappes aériennes contre des bases du groupe islamiste au Nigeria en représailles.

Des raids aériens ont été menés contre six bases islamistes, causant de lourdes pertes et d’importants dégâts, précise un communiqué de l’armée tchadienne diffusé tard mercredi soir. «Nos forces de défense et de sécurité traqueront sans merci ces terroristes sans foi ni loi pour que le sang des Tchadiens versé ne reste pas impuni», précise le communiqué du porte-parole de l’armée tchadienne, le colonel Azem Bermendoa.

Une annonce très vite démentie par l’armée nigériane par son porte parole. «L’annonce selon laquelle l’armée tchadienne a conduit des  frappes aériennes contre six camps de terroristes au Nigeria est  inexacte», a déclaré le général Chris Olukolade.

Un démenti publier aussi sur le compte twitter de l’armée nigériane.

Une autre information vient discréditer l’annonce des autorités tchadiennes. Car des  combattants de Boko Haram ont attaqué deux villages dans le sud  du Niger, tuant 38 civils, pour la plupart des femmes et des  enfants, et ont incendié plus de 100 maisons, a annoncé le  gouvernement nigérien dans les heurs qui ont suivi l’annonce de N’Djamena. Les assaillants ont investi les deux villages situés dans la  région de Gueskerou, sur les rives de la rivière Komadougou qui  sépare le Niger du Nigeria, ont dit des responsables  sécuritaires à l »agence Reuters.

Jeunes Tchad

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *