Idriss Deby serait-ilderrière Boko Harram ?

Les insurgés de Boko haram

Depuis une semaine, la presse nigériane (en anglais) s’affole sur le soutien présumé d’Idriss Deby au groupe insurrectionnel Boko Haram.
Le 17 novembre, un journaliste d’investigation camerounais, Bisong Etahoben, rapporte via Twitter l’arrestation au Soudan d’un certain Mahamat Bichara Gnoti, un ex-rebelle tchadien de l’ethnie Zakhawa rallié et devenu proche collaborateur du président tchadien Idriss Déby Itno.

M. Gnoti a été arrêté à la frontière TchadSoudan à Al-djinéna par les renseignements soudanais avec 19 missiles anti-aérien SAM2 lors d’un contrôle de routine. Directement mise au arrête et conduit aux locaux du renseignement, et après une interrogatoire musclée, Gnoti avoue qu’ il a acheté ces missiles des officiers corrompus de l’armée soudanaise pour le réseau terroriste Boko Haram dans le nord du Nigeria.

 

 

M. Gnoti affirme aussi que les fonds venaient du président tchadien Idriss Deby pour l’achat de ces armes. Pour preuve, il brandi des documents, de laisser passé, lors de son arrestations par les renseignements soudanais délivrés par la présidence du Tchad pour ne pas être intercepter, ni fouiller.  Ce qui attira la curiosité des contrôleurs de fouiller le véhicule. Car aucun ordre de ce genre leur est parvenu.

 

 

Une source proche de l’affaire nous confirme les faits. Gnoti est très connu au sein des anciens rebelles tchadiens du Darfour. Il fut membre de Scud ( Socle pour le changement, l’unité et la démocratie). Un groupe rebelle hostile à Deby, très active dans les années 2005 composé uniquement des Zakhawa, l’ethnie de Deby et dirigé par Yaya Dillo Djerou avant de rallier encore le régime.

Lire:==>Rivalités Zaghawa


Notre source affirme que l’attaché militaire à l’ambassade du Tchad à Khartoum et des émissaires venus de N’Djamena ont sollicité aux autorités soudanais la libération de M. Gnoti. Celles-ci ont répondu par un refus catégorique. Tandis qu’une demande des renseignements nigérians adressée aux soudanais de vouloir enquêter avec M.Gnoti.

L‘arrestation de Gnoti fourni des preuves solides et palpables que le président tchadien est en grande partie derrière la foudre insurrection Boko Haram dans le nord-ouest du Nigeria.

Deby a récemment escroqué des millions de dollars au gouvernement nigérian dans une tentative avortée pour négocier la libération de quelque 200 lycéennes enlevées par Boko Haram dans la ville de Chibok en Avril dernier.

Lire:==> Boko Haram: Avec qui négocie-t-on à N’djamena ?

Le 8 Septembre, le président nigérian Goodluck Jonathan a fait une visite spectaculaire à N’Djamena pour rencontrer son homologue Idriss Deby, accompagné par l’ancien gouverneur de l’Etat de Borno, Ali Modu Sheriff. Intime ami et proche collaborateur du président tchadien.

La visite a été condamnée et dénoncée par l’opposition et la société civile au Nigeria, qu’ils considèrent comme une étreinte ouverte aux individus qui fiancent Boko Haram.

Un négociateur australien, Stephen Davis avait précédemment accusé M. Sheriff de connivence avec Boko Haram.

Selon la presse nigérian, les renseignements nigérians étudient sérieusement le lien entre Deby et Boko Haram. En cas de confirmation, les autorités nigérianes prendront les  »mesures appropriées ».

Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Redacteur de Jeunes Tchad

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

5 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *