Un article provoque la foudre des  »blogueurs » tchadiens

Les droits de réponse des «administrateurs», je dis bien administrateurs des sites et blogs tchadiens de l’opposition ou  »neutre » se succèdent l’un après l’autre pour un éclairage ou un démenti contre l’article d’un internaute qui les accuse de «connivence» avec certains personnalités du régime.

De ce fait j’aimerai bien éclaircir certaines choses à l’égard de tous ceux qui lissent et suivent les plateformes tenus par les tchadiens sur internet.

D’abord comme évoque Le Miroir, «dans certains milieux des médias tchadiens on confond activisme politique, engagement politique, « griotisme » et journalisme».
Cette confusion va de deux sens: d’abord des administrateurs «qui s’en réclament tout en portant plusieurs chapeaux» et au lecteur de croire à ce qu’il lit ou pas sans forcement que ça soit vrai ou faux car beaucoup de sites et blogs tchadiens se servent de la rumeur pour composer les informations sur leurs sites comme une matière première dont les ressorts sont infinis.

A l’exception des rares plateformes de promotion de la culture tchadienne sur internet tenus par des particuliers que très peu en savent et personne ne visite, l’espace virtuel tchadien sur le web est inondée par des sites et blogs politiques de l’opposition gérés de l’étranger, hostiles aux régimes et qui représentent chacun une entité donnée.

Certains ne parlent que des affaires de leur ethnie ou de famille proche du pouvoir, d’autre c’est faire l’éloge d’une telle ou telle personnalité, certains autres un tribune de règlement de compte personnel et de dénigrement, d’autre à polémique etc…

C’est l’internet, chacun peut faire un site internet et raconter sa vie, diffusé des informations, des rumeurs, de la propagande, de la pornographie, etc contrairement à Une Presse en ligne ou écrite qui est soumise à des lois, des codes liés aux libertés d’expression et une ligne éditoriale bien précisent.

Ce dernier est un travail de profession que l’on appel «journaliste» qui nécessite une formation. Une conduite. Une équipe de rédaction. Un statut juridique… Reste aussi à savoir de quel journaliste s’agit-il car le traitement de l’information repose sur une interprétation des faits puisque la vérité on la bricole. On raconte pas la même chose à tout le monde ce qui fait que tout bon journaliste devrait être indépendant.

Ainsi, le journaliste «indépendant» doit rester fidèle aux principes de neutralité et d’objectivité sans pourtant se laisser influencé par un facteur extérieur. Un mériter ‘immensément difficile’ où ‘il faut avoir à la fois la peau et la gueule d’un crocodile.’

Ce qui caractérise la majorité de site et blog tchadien c’est de «l’activisme politique» qui désigne un engagement politique contre le régime de Deby, du militantisme de l’opposition en exile dont chacun est inféodé à un clic de connivence, un réseau, un parti politique, aux droits de l’homme, à une ethnie, à des personnalités publics etc…
Ce n’est ni du journalisme moins encore de la Presse en ligne comme ils se définissent souvent.

S’ils ont tous le même ennemi Deby, ils n’ont pas tous les mêmes objectifs.
Si parfois ils diffusent de  »l’information » ceci ne fait pas d’eux des journalistes ou de Presse en ligne si non les filles de N’Djamena et les acolytes du système y seront tous.
Les ragots, les rumeurs, les inepties etc…. ne sont pas aussi de l’information? Ça dépend.

Vous ne trouverez jamais dans ces sites et blogs parler du bien fait d’Idriss Deby. Ça parle qu’à l’extrême (tant en bien qu’en mal) et vous remarquerez aussi que l’information n’est en faite qu’une analyse, une interprétation, une rumeur, un conseil, une comparaison ou un point de vue ce qui est censé être une information ou un événement véridique.

De ces faits, l’engagement politique contre une dictature aussi féroce que soit-elle ne fait pas de nous forcément un saint ou une personne de bonne conscience malgré tout les efforts consentis.
Chacun s’engage selon ce qui lui semble bon. Certains, cumulant rébellion, défenseur des droites de l’homme, activiste de tout en tout, acteur politique, journaliste de presse… des fonctions aussi paradoxales les uns les autres.

Et ensuite il y a des blogs personnels comme celui-ci :),  géré par un seul individu qui raconte sa vie, ses humeurs, ses analyses, ses points de vue, ses émotions, de l’information et éclaircir des enjeux importants qu’il partage avec vous. Il ne représente personne que lui-même.

En Bref par manque de moyen pour une presse libre dans un pays où la liberté d’expression est fortement restreinte depuis des années avec des risques majeurs qu’encourent les journalistes au Tchad, les tchadiens n’ont pas le choix que de retourner vers ces espaces web dont l’opposition tient le monopole leur procurant une tranquillité psychologique face à un régime vomit par le peuple loin du  »griotisme » et les chantages des louanges habituels du régime dans les médias publics.

Lire===> Tchad: Rapport d’Amnesty International – 2013

Tout dépend du lecteur de croire à ce qu’il veut ou ne pas croire sur ses sites qui se réclament de  »la presse en ligne ».
Tout le monde peut-être critiqué les bons et les mauvais. Les activistes, les journalistes, les politiciens, les stars,….
C’est ça la liberté d’expression où la pensée est de rigueur.

Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Activiste politique, analyste indépendant, webmaster de Jeunes Tchad
_________________________________________________________

NB: Pour des raisons personnelles, je serai absent, indisponible et injoignable  pour un temps mais pas trop longtemps.
A nous revoir très bientôt et merci à vous.

The following two tabs change content below.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani
Parfaitement bilingue (arabe-français), activiste politique et analyste indépendant. Citoyen du monde. Passionné d'histoire, des études islamiques et de bande dessinée. Étudiant à vie. Fervent défenseur de la liberté de pensée et d'expression. J’œuvre pour les valeurs démocratiques et la justice. Rédacteur de Jeunes Tchad.
Djarma Acheikh Ahmat Attidjani

Derniers articles parDjarma Acheikh Ahmat Attidjani (voir tous)

3 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *